--- Frais de port --- Conditions de vente --- Découvrez nos services --- Charte de confidentialité --- expédition 1-2 jours --- Problème de fonctionnement --- Suivi de commande ---
code promo

Les météorites dans l'Histoire et histoire de météorites.

Généralité:

Les météorites sont rares, les récolter nécessite beaucoup de connaissances.
Les reconnaître n'est pas une tache facile car elles se confondent avec les autres matériaux terrestres. L’œil aguerri et la connaissance vous feront peut être découvrir une météorite au détour d'un chemin !!! Les météorites nous offrent des renseignements précieux sur la formation de notre système solaire, puisque certaines d'entre elles, dites non différenciées, gardent dans leur composition la mémoire de cette formation. Elles nous renseignent également sur la structure interne des planètes.
 

Historique:

Dans l'antiquité de nombreux "sages" ont essayé d'expliquer l'origine des météorites (pour les plus connu Aristote ou Pline l'Ancien).
Mais c'est en 1794 qu'un génial précurseur, le physicien allemand Chladni, établit les fondements de la connaissance des météorites et de leur origine. L’énoncé de l'interprétation moderne des météorites ne suscita aucun intérêt ou reconnaissance de la part de ses pairs. Son explication des chutes de météorites ne sera véritablement admise qu'après 1800. ... le 26 avril 1803, une météorite était tombée en plus de 2.000 fragments à Laigle (à l'époque L'Aigle), dans l'Orne. Le ministre de l'intérieur, Chaptal, médecin et chimiste de formation, avait envoyé le physicien Jean-Baptiste Biot enquêté sur place. Le rapport fût si convaincant que la communauté scientifique et l'académie des sciences ont enfin accepté l'idée que des pierres peuvent tomber du ciel.
 

D'où viennent les météorites?

Pour l'essentiel des astéroïdes.
Quelques 30.000 petites planètes ratées tournent autour du soleil, entre Mars et Jupiter, en suivant des orbites souvent très excentrées par rapport au Soleil.
Si la trajectoire est déviée (en s'entrechoquant), un astéroïde ou l'autre peut être dirigée vers notre terre. ; OU en heurtant à l'occasion l'une des autres planètes, nous avons ainsi pu récolté sur terre quelques 30 météorites martiennes (sur un total d'environ 22'000). 
Voir l'article
sur les météorites martiennes. 
Voir l'article sur le mystère de la météorite martienne ALH84001  (Annonce faite par la Nasa en 1996 pour avoir découvet en son sein des traces de vie fossile martienne).

Hypothése de l'extinction des dinausaures suite à une chute de météorite géante.

Une énigme importante pourquoi presque tous les dinosaures ont disparu environ à la même époque?

(Il nous reste quelque petit petit petit arrière petit fils de dinosaures comme les tortues, des poissons ou des oiseaux).

 
Une hypothèse plausible... une gigantesque météorite s'écrase sur terre.

Quel sont les effets qu'une gigantesque météorite arrivant à une vitesse folle sur la terre ?

Peut-elle déplacer un peu la terre de son orbite ? Si oui cela a t'il une influence sur le climat ? Et donc sur les plantes (peuvent elle survivre avec ce nouveau climat ?)

Cette idée est peut être intéressante pour le long terme ... mais n'est pas acceptable pour les premiers temps.
 

Une gigantesque météorite aurait la puissance de millions de bombes atomiques concentré en un point et donc sur des milliers de Km ils y auraient des feux et des vents violents qui propageraient encore plus loin les feux.

Un impact de météorite produirait aussi des poussières terrestres importantes.

Un impact de météorite bouleverserait toutes les couches géologiques et de nombreux volcans se créeraient.

Qui dit feux dit fumée (il n'y à pas de fumée sans feux) des fumées immenses (combinées aux poussières terrestre et aux fumées des volcans) qui viendraient recouvrir entièrement la planète pour plusieurs années. Des nuages noirs qui rendraient la vie des plantes impossible et donc des animaux.
Avec les années ces nuages de poussière retombent et forment une couche de terre infertile (voir histoire récente d'éruption volcanique au Japon ou aux Philippines).
La thèse de la météorite, proposée en 1980 par Walter et Luis W. Alvarez (prix Nobel de Physique 1978), recueille aujourd'hui de nombreux suffrages. Le cratère d'un diamètre de plus de 200 km semble même avoir été identifié. Mais...  l'équipe scientifique de Gerta Keller, micropaléontologue à l'Université de Princeton, aux États-Unis, vient de montrer que ce cratère s'est formé 300 000 ans avant la disparition des dinosaures ! Voulez vous en connaitre un peut plus ? Allez lire l'article édité par "la Cité des sciences et de l'industrie " de Paris. (Dans le Parc de la Villette, un musée ou la science accessible à tous).

Une exposition des météorites personnelles et un commentaire sur divers aspects des météorites de M. CARION.

M. CARION spécialiste français, expert et découvreur de météorites, a exposé ses météorites personnelles à l'Université Pierre et Marie Curie (PARIS VI), et à cette occasion a fait un petit commentaire sur les météorites.
Les divers aspects abordés par M. Carion dans son exposé sont les suivants:
Les météorites témoins de l'histoire du système solaire.
L'homme a peur que le ciel lui tombe sur la tête.
Plus de 99% des espèces ayant vécu sur terre n'existent plus !
Les météorites et la vie.
Des météorites et des hommes.

Les météorites Francaises

Il existe un livre sur les chutes de météorites françaises de Pierre-Marie Pelé (Auteur),
Avec une préface d'Alain Carion, édité chez Broché: Les Météorites de France: Guide pratique.
 

Les météorites dont vous entendrez souvent parler.

- SIKHOTE ALIN 
La chute météoritique de Sikhote-Alin, se produisit le 12 février 1947, à 10h38 heure locale, dans une région boisée de la Sibérie orientale. Plusieurs milliers de témoins ont pu apprécier les différentes phases du phénomène.
La météorite, dont la masse préatmosphérique a été évaluée à un millier de tonnes et le diamètre à 6 ou 7 mètres seulement, se déplaçait du nord au sud. Pendant quatre à cinq secondes, elle fut plus éblouissante que le Soleil. Les arbres et tous les objets opaques avaient une deuxième ombre qui se déplaçait très rapidement en même temps que la météorite. Celle-ci laissait derrière elle une épaisse traînée sombre qui resta visible plusieurs heures. De violents coups de tonnerre furent entendus à plus de 200 km du point d'impact.
Les calculs montrèrent que la météorite de Sikhote-Alin, qui est une sidérite (météorite différenciée ferreuse ) a parcouru environ 140 km à l'intérieur de l'atmosphère terrestre, avec une vitesse de l'ordre de 15 km/s. Ce long séjour dans l'atmosphère entraîna une formidable augmentation de sa température qui atteignit 5000 degrés. A environ une dizaine de km du sol, la météorite, qui était un objet unique à l'origine, se fractura en plusieurs milliers de morceaux de toutes tailles. Cet émiettement entraîna une diminution très importante de la vitesse des divers fragments qui tombèrent au sol sous l'influence de leur propre poids. La pluie de fer fut un spectacle surprenant pour les rares témoins du dernier acte. Les débris parsemèrent une surface de 50 km2 environ. Plus de 20 tonnes de fer et de nickel furent récupérées, avec un fragment majeur de 1,7 tonne. De plus, 122 petits cratères de 0,5 à 26 mètres furent creusés dans une zone elliptique de 2 x 1 km. On trouva de nombreux arbres déchiquetés ou même fendus par des éclats dans le centre de la zone d'impact.
Cette chute a été très bien étudiée et a permis de constater que même les corps denses comme les sidérites (densité entre 7,5 et 8,0) ne sont pas à l'abri de la fragmentation en traversant l'atmosphère qui forme un écran protecteur efficace pour les petits objets. Autre constatation importante : le total des fragments récupérés à la suite de plusieurs campagnes soignées sur le terrain ne représente que le 1/50 environ de la masse préatmosphérique. La très grande partie de l'objet initial s'est donc littéralement volatilisée et n'a pas touché le sol.
-CAMPO DEL CIELO

Campo del Cielo désigne la plaine aride où a été trouvée cette météorite. Cette plaine, quant à elle, tient son nom de la présence de la météorite ! Des dizaines de lieux ont été employés pour désigner les fragments de cette météorite retrouvée sur un grand territoire.
Campo del Cielo : Météorite métallique Octahédrite à larges bandes : elles ont trois millimètres d'épaisseur. Campo del Cielo contient 6,68 % de nickel, 0,43 % de cobalt, 0,25 % de phosphore, 87 parties par million (ppm) de galium, 407 ppm de germanium et 3,6& ppm d'iridium. La portion restante est constituée de fer. Cette météorite métallique se distingue par la présence d'inclusions de silicate dans sa matrice métallique. Les rares octahédrites qui présentent cet aspect se sont probablement formées par un processus autre que la fonte et la différentiation.
Localisation : Au nord-ouest du village de Chorotis, à cheval sur la frontière entre les états argentins de Chaco et de Santiago del Estero. Cette région est située à 800 kilomètres au nord-ouest de Buenos Aires, capitale de l'Argentine.
Campo del Cielo est une trouvaille. Des échantillons de charbon retrouvés sous les éjectas des cratères ont été datés au carbone 14. La datation obtenue est 5 800 ans avant aujourd'hui. Les cratères ne peuvent donc pas être plus anciens que cela. Les fragments sont altérés et rouillés, mais certaines zones présentent une croûte fraîche ce qui indique une chute dans un passé récent. La plupart des dates proposées pour la chute de la météorite oscillent entre 4000 et 5800 ans. Les explorateurs espagnols ont découvert la météorite en 1576. Elle était déjà connue des Autochtones.
Au moins 100 tonnes de la météorite Campo del Cielo ont été récupérées au cours des cinq siècles. Si l'on considère la masse totale des fragments, c'est la météorite la plus massive au monde. Le fragment individuel le plus massif pèse 37 tonnes. Des milliers de fragments ont été récoltés. À eux seuls, trois fragments de 15, 18 et 37 tonnes comptent pour les deux tiers de la masse de la météorite.
Les cratères sont orientés du nord-est au sud-est formant une impressionnante ellipse de chute de 18,5 par 3 kilomètres.
Une vingtaine de cratères ont été identifiés à ce jour. Le plus grand fait 100 mètres de diamètre et le plus petit, 20 mètres. Les cratères les plus gros ne contiennent aucun fragment, ceux-ci ayant été éjectés à l'impact. Certaines structures d'impact sont de forme elliptique. Cette forme résulte de l'angle de chute des fragments de météoroïde. Ils ont heurté le sol avec un angle de neuf degrés par rapport à l'horizontal.
Les explorateurs espagnols ont découvert la météorite grâce à la complicité des Autochtones qui leur ont parlé d'une masse de fer tombée du ciel. Les Espagnols ont collecté quelques fragments de la météorite lors d'expéditions dans la région entre 1576 et 1783. Une masse de 15 tonnes  a été découverte en 1813 par un dénommé Don R. de Celis. Plusieurs masses pesant plusieurs centaines de kilogrammes jusqu'à quelques tonnes ont été trouvées au cours des XIXe et XXe siècles. Une des plus récentes découvertes remonte à 1970. Un fragment de 18 tonnes  a été mis au jour lors de l'excavation d'un cratère par une équipe scientifique. Il gisait à cinq mètres sous le fond du cratère.
En 1990, un collectionneur de minéraux promet à Robert Haag qu'il peut organiser l'achat d'une météorite Campo del Cielo de plusieurs tonnes. Il aurait une entente avec le propriétaire du terrain où elle repose. Haag paie ce négociateur et se rend en Argentine accompagné de toute une équipe pour transporter l'énorme masse. Une fois la météorite chargée sur un camion, il est arrêté par la police. Dans cette province de l'Argentine, les météorites appartiennent au gouvernement et non au propriétaire du terrain. Il doit payer une amende pour tentative de vol d'un trésor national. Haag a été dupé! Ce fragment de la météorite est toujours dans sa province d'origine.
 
- ALLENDE
Chute d'une météorite pierreuse Chondrite carbonée CV3 le 8 février 1969, 1h 05, heure locale. Autour du village de Pueblo de Allende, dans l'état de Chihuahua, au nord du Mexique.
Allende est caractérisée par la présence de grosses inclusions irrégulières de couleur blanche dans une matrice gris foncé. Ce sont les inclusions calcium-aluminium : les plus anciens fragments de roche connus dans tout le système solaire! Les éléments isotopiques contenus dans ces inclusions proviendraient de l'explosion d'une supernova à proximité de la nébuleuse solaire originale.
La matrice est principalement composée d'olivine. Le contenu total en fer avoisine 24 %, mais il est rare de trouver des flocons de fer-nickel pur. Évidemment, comme leur nom l'indique, les chondrites carbonées contiennent des composés carbonés dont des acides aminés.
Plus de deux tonnes la météorite Allende ont été récupérées. C'est la chondrite carbonée la plus massive à ce jour. Des milliers de fragments ont atteint le sol. Le plus imposant avait une masse entre 100 et 110 kilogrammes, mais il s'est fracturé lors de l'impact au sol.
L'ellipse de chute d'Allende est l'une des plus grandes. Des pierres ont été retrouvées sur plus de 300 kilomètres carrés. L'axe principal de l'ellipse mesure 48 kilomètres. Les fragments étant relativement petits, aucun cratère d'impact notable n'a été créé. Deux fragments ont heurté des constructions humaines : un toit et une terrasse.
Les pierres sont tombées après le passage d'un bolide bleu blanchâtre dans le ciel nocturne. Les résidents du village de Pueblo de Allende ont observé l'étonnant objet lumineux voyager du sud au nord. Dans une explosion énorme, le météoroïde a éclaté en milliers de morceaux toujours incandescents. Les détonations associées au passage dans l'atmosphère ont réveillé en sursaut bon nombre de villageois. Les pierres se sont abattues avec fracas sur le sol de la région. Avant d'entrer dans l'atmosphère, le météoroïde Allende pesait approximativement quatre tonnes. Il a perdu la moitié de sa masse au cours de la traversée.
1969 est en plus de l’année érotique une année unique pour les sciences météoritiques. En quelques mois, de rares météorites carbonées sont tombées du ciel et des pierres lunaires sont rapportées par les premiers astronautes ayant marché sur la Lune. Prévoyant l'arrivée prochaine des pierres lunaires, des laboratoires à travers le monde avaient établi des protocoles d'analyse. Des morceaux de la météorite Allende leur ont été envoyés afin de mettre à l'épreuve leurs techniques d'analyse de matériaux extraterrestres.
Apport scientifique : La météorite Allende, véritable cadeau du ciel, a révolutionné la science météoritique. Suite à cette chute, les scientifiques disposaient de deux tonnes  d'un type de météorite rare. Allende et les autres chondrites carbonées fournissent des indices sur l'évolution de notre système solaire. C'est pour cette raison qu'elles sont si intéressantes à étudier.
Des fragments de la météorite Allende sont encore découverts aujourd'hui.
 
-Météorites de GIBEON
 
Trouvée en 1836 en Namibie, c'est une Sidérite Octahédrique classée IVA, elle est composée principalement de 87% de fer et 10 % de Nickel. D'après les spécialistes elle serait arrivée dans l'atmosphère selon un angle de 30° ce qui explique que la plupart des fragments ont été retrouvé à fleur de sol. Les populations d'Afrique utilisent ce matériau pour créer armes et outils.
Chute de très nombreuses "Gibéon" du gramme jusqu'à plusieurs centaine de Kg. Cône de chute très grand environ 160Km2.
 
- EINSISHEM
Le 7 novembre 1492 est tombée en Alsace à Ensisheim une chondrite de 127 kg : la météorite d'Ensisheim, (près de Colmar) une des plus fameuses chutes du monde.
Elle est aujourd'hui conservée au Palais de la Régence à Ensisheim  elle pèse ... actuellement 53.5kg (de nombreux morceaux ont été découpés au court des siècles).
Elle est gardée par la confrérie St Georges des Gardiens de la Météorite d'Ensisheim, qui réunit chaque année, en juin, les passionnés de ces pierres célestes lors d'une bourse remarquable. Les collectionneurs et chasseurs de météorites du monde entier s'y retrouvent.

C'est la chute de météorite sur laquelle nous possédons une importante documentation. Illustrations et témoignages nous donnent des informations précieuses de l'arrivée sur terre de cette météorite.
 
- METEORITES remarquables tombées en FRANCE:
 
- Einsishem (voir commentaire ci-dessus).
Orgueil une météorite carbonée classée CI.
- Ornans une autre carbonée qui a donné son nom à une classe de météorites les CO.
- L'Aigle, tombée le 26 avril 1803 en Normandie qui fit l'objet d'un rapport scientifique de Jean-Baptiste Biot de l'académie des sciences. Plus de 2000 individus (petites météorites) furent retrouvés dans les environs de la ville de l'Aigle.
Météorite de St Ouen en Champagne qui est complètement passée inaperçu à son époque... dont on a très peut d'exemplaire tombée en le 29 septembre 1799 dans la commune de St Ouen en Champagne (au Nord est du Mans). Actuellement on a de cette météorite un morceau de 39g au musée vert du Mans... cette météorite faisait au départ 4,6kg, où se trouve les autres fragments de cette météorite ?.. toujours introuvable pour l'instant. Cette météorite a été analysée comme étant une Chondrite H5
-  Le plus gros impact français de Météorite a été identifié en 1967 entre les villes de Rochechouart en Haute Vienne, et de Chassenon en Charente. Le cratère d'environ 21 km de diamètre n'est plus identifiable mais les roches fracturées par l'énergie de l'impact subsistent par endroit. Il ne reste plus de trace de la météorite qui s'est complètement désintégrée sous la violence du choc. Cet impact a eu lieu il y a environ 214 millions d'années.
 
- Les FAUSSES METEORITES:
 

Les météorites sont rares et rare à trouver car sont souvent enfouis et se confondent avec notre terre.

Dans les déserts ou les surfaces glacées celle ci sont plus vite remarquée. 

Sur notre terre de nombreux cailloux pourraient ressembler pour un "non connaisseur" à une météorite.

Des exemples : Marcassite, fossiles et résidus de fonderie sont souvent présentés comme des météorites sur des sites de vente par enchères.

 

Recommandation pour les débutants en Météorites ! !

Si vous êtes amateur...débutant en météorites... je ne vous recommande pas pour vos premiers les achats les sites d'enchères (bien qu'il y ait de la belle marchandise...).

ATTENTION Sur ces sites il y a des "choses" qui sont vendues au prix des météorites, mais qui n'en sont pas ! ! !

Il existe de multiples sites internet (France, Suisse et Belgique) de vendeurs confirmés dont la passion est : les météorites. Les prix sont adaptés à la pièce que vous achetez.
! ! !
ATTENTION si vous n'êtes pas connaisseur n'acheter qu'a des vendeurs confirmés ! ! !

 

Trouver une météorite de nos jours dans nos régions sera très improbable à moins justement d'être sur le lieu d'une chute récente... vous pouvez toujours espérer...

Donc quand dans le journal d'information "La Provence" du 7 Aout 2008 on voir en gros titre " A bédouin, Une météorite à peut être été trouvée"... soyez septique ...heureusement dans l'article des points d'interrogation sont bien posé et indique que le test de l'aimant ne passe pas, et qu'aucune chute n'a été observée ces temps dans la région.

 
 

 
Nous vendons quelques météorites voir la page de vente des météorites.
 
 
 
 


Paiement sécurisé mode de transport

--- Découvrez nos services --- Charte de confidentialité --- expédition 1-2 jours --- Problème de fonctionnement ---

Dernière mise à jour du site le 26/01/2015, 1625 articles différents pour minéraux, géologue, bijoux (coffrets, écrins, boites, pochettes cadeaux, présentoirs, outils) sont présent sur le site.

Prix affichés HT, TVA applicable en France 20%. Franco de port dès 100€ TTC.
- Prix HT - Pour les professionnels de la Communauté Européenne ayant un N° de TVA intracommunautaire.
- Prix HT - Pour les exports hors communauté et les DOM et TOM.

Pas nécessaire d'être professionnel ou revendeur pour avoir des prix grossiste ...
Ricestone-france votre fournisseur: bijouterie, minéralogie, géologie

. Leader grâce à qualité, prix, innovation et création.
Gainerie, coffrets, boites, écrins, pochettes, présentoirs outils et accessoires pour bijoux, minéraux, gemmes. Grand choix de matériel de géologue... avec les outils Estwing.


- SARL Ricestone France: 481 560 472 RCS Bourg en Bresse.; Siret : 481 560 472 00013 - N° TVA intracommunautaire : FR94481560472; Code APE : 511T